Naviguer hors saison ou hiverner le bateau?
 

Naviguer hors saison ou hiverner le bateau?

Vous naviguez hors saison ou vous hivernez votre bateau?

Il devient de plus en plus courant de naviguer hors saison et de garder les bateaux de plaisance à l’eau, en état de naviguer avec tout l’équipement à poste. La naviguer hors saison est tout aussi agréable avec quelques petits ajustements et précautions.

Si on demande autour de nous si on continue de naviguer après l’été, on aura des réponses diverses. Certains sont heureux de quitter l’univers nautique pour faire autre chose de leur vie, d’autres parleront des ces sorties mémorables d’hiver avec de retour au port un bon chocolat chaud!

Naviguer hors saisonCe que j’ai remarqué c’est que de plus en plus de monde continue de naviguer hors saison, certes les hivers dans le sud-est ne sont pas les plus rigoureux mais cela reste l’hiver. Il y une dizaine d’année, on ne voyait pas beaucoup de bateaux naviguer hors saison, maintenant surtout les week end, il y à énormément de bateaux sur l’eau.

Naviguer hors saison offre autant de plaisir, d’amusement et de relaxation qu’en été, de plus cela fait sortir votre bateau, dans lequel vous investissez beaucoup de temps et d’argent pour son entretien. Je peux vous en parler en tant que professionnel, les bateaux qui naviguent toute l’année, sont en général bien mieux entretenu et ont moins de pannes que ceux qui restent immobiles pendant 6 mois.

Les journées étant plus courtes, on navigue en général à la journée, bien que tout soit possible mais le froid rentre en ligne de compte. On ne peut pas rester très longtemps en navigation (pour cela reste un plaisir) donc il faut prévoir des petites sorties à la journée ou des petites étapes. D’ou l’intérêt d’avoir son bateau dans un endroit où il y a un large chois d’abris et de ports. Je me souviens avoir fait des sorties magnifiques entre Noël et jour de l’an avec une lumière magnifique et une excellente visibilité.

Si vous avez fait le choix de garder votre bateau prêt à parti quels sont les précautions à prendre?

Le chauffage

Une des solutions les plus simples, si votre bateau n’est pas équipé d’une climatisation réversible est d’utiliser un chauffage électrique avec ventilateur que vous utilisez lorsque vous êtes au port.

Le chauffage à gaz portatif est une autre option, légèrement plus chère car il est nécéssaire de changer les cartouche de gaz. L’avantage est qu’il peut être utilisé au mouillage puisqu’il ne nécessite pas d’électricité.

Il existe aussi des chauffages à charbon mais je déconseille car il y a une petite installation à prévoir avec un « cheminée », selon ce c’est dangereux avec le danger d’intoxication au monoxyde de carbone sans parler des risques d’incendie.

Il existe d’autres systèmes de chauffage fixe que vous pourrez découvrir dans ce guide  mais il faut prévoir un petit budget et un délais pour l’installations.

Dans tout les cas et quelque soit le système que vous choisissez, installez un détecteur de monoxyde de carbone qui est un gaz incolore, inodore et qui peut être mortel!

S’abriter

En hiver le temps change très vite, il est donc important que le bateau soit équipé d’une protection au vent. Pour les voilier il s’agit d’une capote de descente, pour les bateaux à moteur un taud d’hiver est nécéssaire. Ces équipements offrent un protection appréciable tout en conservant la visibilité nécéssaire à la navigation.

Lorsqu’on navigue en équipage, en hiver, il est conseillé d’organiser un système avec quarts plus courts pour permettre à chaque membre d’équipage de se réchauffer à l’intérieur plus fréquemment.

Se couvrir

En ce qui concerne les vêtements, il existe un large choix de vestes et pantalons techniques d’excellente qualité et efficace, par contre ils coutent les yeux de la tête 😉

Il y a d’autres manières de rester au chaud si on ne souhaite pas dépenser 1000€ dans une combinaison comme celle-ci.

Le plus efficace, est d’utiliser le système de « couches », pour commencer des sous-vêtements long thermiques qui ne sont pas destinés au bateau sont très efficaces et pas cher. Ensuite une veste polaire et enfin une veste imperméable avec une capuche. Pour les jambes, un pantalon chaud et étanche et une paire de chaussettes épaisses et de bottes de pont. Un bonnet et des gants complèteront la panoplie. Prenez des gants techniques pour la voile, les autres ne sont vraiment pas à conseiller.

Il faut garder à l’esprit le fait de pouvoir être capable de bouger facilement malgré l’accumulation des couches pour effectuer normalement les manoeuvres à bord.

Equipement du bateau et sécurité

Hors saison, encore plus qu’en été, il faut pouvoir manœuvrer efficacement et rapidement. Pour cela, il prise de ris solitaire naviguer hors saisonfaut s’assurer d’avoir une système de prise de ris prêt à l’emploi et facile d’utilisation même par une seule personne (bon test).

Pour la voile d’avant, un étai largable sur lequel on vient gréer une trinquette est la meilleure solution pour pour remonter un vent au dessus de 20 noeuds.

L’équipement de sécurité qui doit être complet et à jour (voir 10 verifications à faire pour la sécurité ) et l’équipement de sécurité personnel également c’est à dire les gilets de sauvetages, les harnais et les longes pour s’attacher à la ligne de vie que vous avez pris soin d’installer.

On peut completer l’équipement personnel avec des balises de détresses individuelles si vous avez le budget.

Quid des travaux annuels?

Si vous décidez d’utiliser le bateau toute l’année, à quel moment doit-on faire l’entretien annuel?

Cela va dépendre de la météo dans votre région, si travailler dehors entre novembre et avril est totalement impossible, prévoyez à ce moment là de sortir le bateau au mois de mai, les jours sont plus long et en plus la carène du bateau sera plus propre pour l’été.

Si travailler sur le bateau en extérieur est possible tout l’année comme sur la Côte d’Azur, à ce moment là je vous conseille de sortir le bateau au chantier naval avant fin décembre. En effet, à cette période là la plupart des chantiers navals accordent des remises pour combler leur calendrier hors saison, sachez en profiter!

Sur l’entretien des moteurs, c’est là même chose, il se peut que les professionnels soient plus enclins à vous accorder une ristourne hors saison. Un autre avantage de naviguer souvent hors saison, est de pas avoir à hiverner son moteur puisqu’il tourne régulièrement

Pour conclure, faut-il naviguer hors saison?

Un grand OUI, si vous en avez la possibilité bien sûr. Il n’y a rien de mieux pour un bateau que de le faire naviguer toute l’année, tout les systèmes à bord sont en mouvements et cela vos oblige à ne pas négliger l’entretien de celui-ci.

naviguer l'hiver hors saison

Bon, peut-être pas à ce point là 😉

Les navigations en hiver sont toutes aussi belles qu’en été, elles sont différentes, avec quelques contraintes comme nous l’avons vu mais avec beaucoup d’avantages aussi comme le fait de se sentir un peu plus « seul » en mer et d’être un « vrai » marin pendant que d’autres préfèrent le cocon de leur maison et leur cheminée (ce qui a sont charme aussi!!)

(39)

Partagez :

Vous pourriez être intéressés par :

Leave a Reply

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram
Facebook
Facebook